Memoires

...instruments de la miséricorde dans la main de Dieu...

Introduction au Projet Mémoire

En réfléchissant ensemble à la meilleure manière de faire honneur au bicentenaire de notre fondation, une des idées qui a surgi a été celle de collecter des souvenirs/récits.  C’est sans doute Maria Raleigh Higgins  qui a servi de catalyseur en écrivant un article sur Castlecor et un proposant qu’il soit archivé pour les futures générations. Cela nous a fait réfléchir sur la richesse de l’expérience et de la mémoire dont nous disposons ensemble  – souvent non  dite et non documentée.

Sur cette lancée, nous avons demandé à quelques personnes de servir de relais dans les différentes régions et nous leur avons confié la mission d’inviter les autres à participer. Merci à chacune de vous qui  avez accepté d’être cette personne relais – pour encourager, relancer.   Avec le temps, nous avons décidé de fixer une date butoir à l’envoi de ces contributions : le 31 décembre 2016.  Cependant, un certain nombre sont arrivées depuis lors et la porte est encore ouverte.  Les instructions étaient simples : écrivez sur un souvenir associé aux FMJ qui vous a habité, a influencé votre vie et que vous avez envie de partager. Le projet était ouvert aux membres actuels, aux anciens membres, aux associé(e)s et toute personne ayant un lien avec les FMJ.

Nous commençons maintenant à partager le fruit de cette « mise en commun ». De temps en temps, pendant les mois à venir des groupes de souvenirs seront mis à votre disposition sur la partie publique du site web. Et ce jusqu’à épuisement des « stocks ». Si vous lisez cette lettre et que vous n’avez encore rien écrit, sentez-vous libre de nous faire parvenir votre apport. Si vous pouvez l’envoyer sous forme de fichier joint à un e-mail, c’est encore mieux. Vous pouvez l’envoyer à dmjcontact@googlemail.com   Nous avons tapé et retapé certaines contributions mais cela prend beaucoup de temps, vous le savez. Si vous nous avez adressé une contribution et qu’elle n’apparaît pas, n’hésitez pas à nous le rappeler car elle a pu passer à travers les mailles du filet. Nous ne pouvons en perdre aucune mais l’erreur est humaine, n’hésitez pas  nous relancer.

Nous avons prévu de les publier par groupes et sans ordre particulier.  A la fin, nous verrons la totalité de ce que nous avons et nous les rassemblerons peut-être dans une version papier pour ceux et celles qui aiment tourner les pages. Si vous avez une photo/un support visuel qui, à votre avis, peut mettre en valeur votre contribution, n’hésitez pas à nous l’envoyer et nous essaierons de l’inclure.

Les souvenirs, par nature, sont subjectifs et peuvent comporter des lacunes et des imprécisions mais pour le narrateur (trice), ils sont ce qui reste d’une expérience. Nous sommes conscientes que, quand une expérience est décrite, il se peut que des personnes en ayant fait partie ne soient pas mentionnées. Beaucoup d’entre nous sommes à un âge où nos mémoires ne sont pas des plus aiguisées. Ne soyez pas froissées par ces omissions. Ce n’est pas que vous êtes oubliée, c’est juste que nos souvenirs sont souvent vagues.

Ces récits sont bouleversants, ils reflètent ce que nous sommes et donnent à voir les vies extraordinaires que nous avons vécues – même les plus « ordinaires » d’entre nous ont vécu des vies à multiples facettes et étonnantes. En nommant ces souvenirs, nous les valorisons et faisons honneur à ceux et celles qui ont cheminé avec nous. Elles forment une sorte de mosaïque qui nous permet de nous voir et de voir les autres dans une nouvelle lumière. Beaucoup n’évoquent pas le charisme ou une dimension spirituelle. Pourtant, ces récits en disent long sur la spiritualité, le stoïcisme et l’humour qui nous ont soutenues dans les temps difficiles.  Elles témoignent de compagnonnage, de solidarité et de vies bien vécues.  Une grande partie de l’Evangile est constituée de récits, or quelle incidence n’ont-ils pas eu en 2000 ans d’histoire!

La plupart des récits sont ceux de personnes vivantes mais nous avons inclus quelques fragments des archives et de celles qui ne sont plus parmi nous. En temps voulu, nous partagerons les contributions historiques sur les deux guerres mondiales telles que vécues en Belgique et en Angleterre. Il y a quelques récits de vie de sœurs qui sont retournées vers Dieu.

Nous avons eu plaisir à collecter ces souvenirs et à les rassembler. Nous espérons que ce sera également un plaisir pour vous de les lire et que, de temps à autre, ils vous feront verser une larme ou, pour les plus extravagants, rire tout haut.

Merci de votre intérêt pour ce projet. Célébrons ensemble les 200 ans de vie que notre petite Congrégation a eu la chance de vivre et transmettons cet héritage à la prochaine génération pour qu’elles sachent dans quelle roche elles ont été taillées.