Coloma Uganda

...instruments de la miséricorde dans la main de Dieu...

Coloma_-_Playtime_[320x200].JPGL’Ecole Primaire Coloma ouvre

Le 8 février 2010, un des rêves des Filles de Marie et de Joseph de la Province d’Afrique est devenu une réalité avec l’ouverture de l’Ecole Primaire Coloma en Ouganda. Pour à peu près une année et demie, Sœur Adeodata Ahimbisibwe avec Sœur Pascazia Kinkuhaire, avaient surveillé la construction des bâtiments de l’école et une communauté. Depuis Noël, toutes les mains étaient assortiment pour préparer la place et être prêtes à recevoir les écoliers pour les classes de 1ère, 2ème et 3ème années primaire.

La nouvelle communauté de Coloma est composée de Sr Thérèse Bateta, Sr Eileen Maher, Sr Fausta Komuhangi et Sr Mona Maher.

Lunch_time_[320x200].JPGDurant les semaines passées, les enseignants étaient recrutés et interviewés. A présent, il y a 4 enseignants, Fausta incluse, 3 encadreuses et une infirmière, 3 cuisiniers, 2 jardiniers et 2 veilleurs.

Il y avait un grand enthousiasme quand les premiers écoliers sont arrivés. Vers la fin de la première semaine, 60 écoliers étaient inscrits. 8 parmi eux sont externes venant de la localité, 4 sont des garçons. Vers 8h00 au matin du 9 février, les classes avaient commencé et les bruits des voix des enfants pouvaient être entendues. Nous sommes déjà une école raisonnablement internationale ayant 6 enfants en provenance du Rwanda, 1 de Pallisa et 1 de Karamoja. En ce qui concerne la langue, c’est un défit pour les enseignants, certains ne parlent pas d’anglais, d’autres ne parlent pas de Runyankole et celles là sont les langues des enseignants. Heureusement que Thérèse et l’infirmière connaissent d’autres langues pour la communication.

School_Assembly_[320x200].JPGUn très bon commencement est fait mais beaucoup reste à faire. Beaucoup de parents et de grandes personnalités ont montré un grand intérêt pour l’école mais pour continuer l’extension, ça demande beaucoup d’argent que nous n’avons pas pour le moment.
Nous voyons que notre besoin pressant est l’approvisionnement en eau. A présent, nous sommes connectées à l’approvisionnement de l’eau nationale mais nous n’avons pas d’alternative si jamais il y a un problème. Nous planifions recueillir l’eau de pluies mais nous ne disposons pas encore de fonds pour mettre le système en place.

Nous souhaitons remercier toutes nos Sœurs et nos nombreux amis pour vos prières et soutien pour que ce rêve d’Afrique commence. Sans vous, ça n’aurait pas été une réalité. Nous prévoyons continuer la correspondance avec vous dans nos plans.

 

Classroom_Blocks_-_July_09Un très bon commencement est fait mais beaucoup reste à faire. Beaucoup de parents et de grandes personnalités ont montré un grand intérêt pour l’école mais pour continuer l’extension, ça demande beaucoup d’argent que nous n’avons pas pour le moment.
Nous voyons que notre besoin pressant est l’approvisionnement en eau. A présent, nous sommes connectées à l’approvisionnement de l’eau nationale mais nous n’avons pas d’alternative si jamais il y a un problème. Nous planifions recueillir l’eau de pluies mais nous ne disposons pas encore de fonds pour mettre le système en place.

 

Staff_House_[320x200]
Nous souhaitons remercier toutes nos Sœurs et nos nombreux amis pour vos prières et soutien pour que ce rêve d’Afrique commence. Sans vous, ça n’aurait pas été une réalité. Nous prévoyons continuer la correspondance avec vous dans nos plans.

Actualité de l’Ecole Primaire Coloma.

Août 2009

A présent, les constructeurs sont en train de construire à l’intérieur de la maison.Ca consiste en quatre compartiments chacune contenant une sale de séjour, une chambre et une douche. Chaque doublet aura une cuisine extérieure. Ces cuisines sont en
cours de construction pour le moment.

Coloma_water_[320x200]L’eau de cet endroit contient des minéraux et n’est bonne ni pour la consommation ni pourla construction sur ce, un tuyau a été négocié passant a travers des parcelles voisines et branché au réseau national d’eau. Ca restera comme une source d’urgence même quand l’école est complète au moment ou le plan dans l’ensemble est de recueillir l’eau des pluies aussitôt que les bâtiments sont achevés.
Les efforts sont en cours pour assurer les fonds pour cette phase d’eau du projet. Les semaines a venir, il est espéré que le bloc de l’Ecole aura un toit et une rampe construite pour s’occuper des enfants désavantagés.

Les fonds pour ce projet ont été un facteur contraignant ces derniers mois. C’est maintenant entrevu que sans un soutien supplémentaire, l’ouverture qui avait été planifiée en février 2010 risque d’être reportée.

Ca serait dommage car nos bénéficiaires-les enfants attendent impatiemment cette opportunité de regagner l’Ecole primaire Coloma pendant que les Filles de Marie et de Joseph et les enseignants sont prêts a accomplir la promesse d’une éducation de qualité dans cette partie du pays. S’il vous plait, rejoignez-nous dans la prière et le soutien pour être sur que ce rêve devienne réalité.

Coloma_classrooms[320x200]ECOLE PRIMAIRE COLOMA, CENTRE FILLES DE MARIE ET DE JOSEPH, NYAKISHARARA, MBARARA,OUGANDA, AFRIQUE DE L’EST.

Le 24 septembre 2008, après la bénédiction du futur emplacement de l’école par le curé de la paroisse, la première motte de terre était retournée pour la construction de l’école primaire Coloma: une entreprise des Filles de Marie et de Joseph de la Province d’Afrique.

Robert et Maureen

La future école primaire aura deux régimes: internat et externat. Ceci pour donner la chance aux enfants orphelins du VIH/SIDA de pouvoir rester sur place, et de retourner cependant dans leur famille pendant les vacances. En éduquant les filles, on veut donner sa place à la femme, car l’éducation des filles n’a pas grande importance dans cette région. Un petit nombre de garçons seront également acceptés dans l’école. On espère que la première rentrée des élèves aura lieu en
février 2010.

Coloma_steps_[320x200]Le chantier.

Le chantier se situe à environ 6 km de la ville de Mbarara et à 4 km de la route principale.Le terrain de la première section de 7 ares a été acheté par les Filles de Marie et de Joseph en 2003 dans le but d’y construire une école primaire. Depuis lors, une plantation de 13 ares a été ajoutée comme source d’approvisionnement et de revenus pour le futur. On a choisi cet emplacement parce qu’il n’y a pas beaucoup d’écoles primaires à cet endroit. Depuis lors, on a planté une clôture solide, des arbres, des bananiers, on a semé haricots et arachides.

 

Sur la parcelle se trouve une vallée où on avait aménagé un barrage, utilisé par les éleveurs de l’endroit, pour abreuver le bétail, et cela pendant toute la saison sèche. Il n’y a aucune autre source d’eau, mais l’eau de la municipalité coule le long de la route principale qui est à une distance de 2 km. Il n’y a pas d’électricité. IRobert_&_Maureen_[320x200]l y a une piste d’atterrissage à environ 1 km du chantier, mais elle n’a plus été utilisée depuis la guerre d’Iddi Amin de 1972 à 1979.